Commissions-Jeunesse

Le projet de réunir une «Commission de l’éthique en science et en technologie Jeunesse» (ou CEST-Jeunesse) s’inspire de la tenue du Parlement jeunesse, organisé depuis plusieurs années par la Direction des services pédagogiques de l’Assemblée nationale du Québec. La Commission de l’éthique en science et en technologie a adopté l’idée du projet à sa réunion du 21 octobre 2004.

La CEST-Jeunesse est une activité destinée aux étudiants des cours de philosophie à l’ordre collégial et à leurs enseignants. Cinq enseignants en provenance de cégeps de diverses régions du Québec consacrent la première partie du trimestre d’hiver à un thème de travail proposé par la CEST en vue de la publication d’un avis sur les enjeux éthiques que soulève ce thème. Par la suite, les étudiants ayant participé au cours délèguent trois des leurs (soit un total de 15 étudiants) pour constituer la CEST-Jeunesse et préparer un projet d’avis au cours d’une fin de semaine de travail en résidence.

La CEST-Jeunesse est un projet qui revient tous les deux ans.

Objectifs

La CEST-Jeunesse vise deux objectifs principaux :

  • permettre à de jeunes cégépiens de s’intéresser concrètement aux enjeux éthiques de certaines applications de la science et de la technologie dans le cadre de la préparation d’un avis au gouvernement du Québec et la formulation de recommandations à son intention;
  • offrir à une quinzaine d’entre eux – qui y sont délégués par leurs pairs – la possibilité de vivre l’expérience du fonctionnement de la CEST en se réunissant pour discuter du contenu d’un éventuel projet d’avis accompagné de recommandations, qui sera soumis à la Commission de l’éthique en science et en technologie.

Visées pédagogiques

Comme la CEST-Jeunesse s’intègre au cours de philosophie «Éthique et politique», elle a plusieurs visées pédagogiques:

  • s’approprier un thème donné sur le plan des contenus afin d’en déterminer les enjeux éthiques;
  • pratiquer la délibération éthique sur les différentes facettes de la problématique à l’étude, avec pour objectif la détermination ou la hiérarchisation (ou priorisation) des valeurs en jeu;
  • savoir formuler des recommandations destinées aux décideurs politiques, institutionnels et aux autres interlocuteurs que le sujet peut concerner, et préparer des outils de sensibilisation, le tout dans le but d’assurer une gestion éthique des enjeux soulevés.