Intelligence artificielle

Les impacts de l’intelligence artificielle sur le monde du travail

 

Pour la première fois dans l’histoire de l’humanité, il est possible de créer des systèmes artificiellement intelligents capables d’accomplir des tâches complexes que l’on croyait réservées à la raison humaine : calculer, prédire, apprendre, reconnaître et classer des objets.

Le développement de l’intelligence artificielle (IA) constitue un progrès technologique majeur qui rend possibles de nouvelles et remarquables avancées scientifiques et technologiques. Il peut également engendrer des bénéfices sociaux considérables en améliorant les conditions de vie, la santé et la justice, en créant de la richesse et en renforçant la sécurité publique. Mais ce développement présente aussi des risques non négligeables dans la mesure où les machines artificiellement intelligentes peuvent influencer les choix des individus et des groupes, abaisser la qualité de vie, peser sur la vie politique, exacerber les inégalités économiques et sociales, et affecter l’environnement et le climat. Les enjeux du développement de l’intelligence artificielle ne sont pas seulement techniques, ils sont éthiques, sociaux et politiques.

L’une des plus importantes préoccupations ayant trait au développement de l’IA est sans contredit celle qui concerne son impact sur le monde du travail. La « question de la machine », qui avait déchaîné les passions lors de la première révolution industrielle, au début du XIXe siècle, semble donc à nouveau d’actualité. Cette antienne liée à une éventuelle disparition du travail et à la soi-disant concurrence entre l’humain et la machine en matière d’emplois apparaît encore et toujours comme l’une des questions les plus cruciales que nous devons affronter en ce XXIe siècle.

La Commission a décidé, pour son 1er document de réflexion portant sur la question de l’IA, d’explorer les impacts de celle-ci sur le monde du travail. Une question qui a fait et qui continue de faire couler beaucoup d’encre.

 

Le nouvel âge de l’intelligence artificielle : une synthèse des enjeux éthiques
Publication d'un article écrit par Jocelyn Maclure, président de la Commission et par Marie-Noëlle Saint-Pierre, conseillère en éthique. Les Cahiers de propriété intellectuelle, volume 30, numéro 3, novembre 2018, pages 741-765.

Résumé :
Rejetant la théorie catastrophiste du robot dominant l’humain, les auteurs discutent des risques potentiels du développement de l’intelligence artificielle et de certains enjeux éthiques qu’ils soulèvent; de la transparence des algorithmes à la protection de la vie privée, en passant par les impacts de l’IA sur le monde du travail.

Mots-clés :
discrimination; données personnelles; droit du travail; droits de la personne (vie privée); éthique; intelligence artificielle

 

 

 

Trousse de consultation