Nanotechnologies

particules infiniment petites

Née de la convergence des recherches fondamentales en physique, en chimie et en biologie, la nanotechnologie est souvent présentée comme l'une des technologies les plus prometteuses pour l'avenir de l'humanité. Son caractère novateur, son passage amorcé du laboratoire à la fabrication industrielle et à la commercialisation, l'importance des investissements publics et privés dans son développement et dans sa promotion ainsi que les retombées attendues sont autant d'éléments qui ont incité la Commission à aborder le sujet dans une perspective éthique.

Publié en 2006, l'avis Éthique et nanotechnologies : se donner les moyens d'agir comprend trois chapitres. Le premier dresse un état des lieux de l'univers des nanotechnologies, le second donne un bref aperçu des risques puis s'attarde aux modalités d'évaluation et de gestion qui les concernent et le troisième porte sur les préoccupations d'ordre éthique. Celles-ci ont trait notamment à la santé, à l'environnement et à la sécurité. Les nombreuses valeurs qui ont guidé la Commission dans son évaluation éthique des nanotechnologies sont, entre autres, la dignité, la liberté, l'intégrité et le respect de la personne, la qualité de vie, le respect de la vie privée, la justice et l'équité, la transparence et la démocratie.

Pièce de théâtre - Le réel invisible

les 3 acteurs de la pièce de théâtreLa pièce de théâtre Le réel invisible suscite, avec humour et clarté, des questionnements éthiques face aux nanotechnologies, mais donne aussi l'envie de s'y intéresser. Mais avant d'en parler, d'en discuter, faut-il encore savoir de quoi il s'agit. Ce qu'on ne voit pas, ce réel invisible, existe réellement. Parce que les humains peuvent depuis peu y accéder et même l'utiliser, il nous appartient tous d'en prendre connaissance, afin que l'on puisse ensemble faire des choix éclairés quant à notre présent... et à notre avenir. Doit-on craindre le pire, ou espérer le meilleur?

Inspirée de l'avis Éthique et nanotechnologies: se donner les moyens d'agir, la pièce Le réel invisible met en scène trois étudiants du cégep qui réalisent un travail scolaire portant sur les nanotechnologies. L'évolution de leur recherche amène le public à prendre conscience de l'étendue des avancées en matière des nanotechnologies et des questions vertigineuses que pose le développement de l'infiniment petit. Une création du Théâtre Parminou.

Avis aux enseignants: la pièce de théâtre a été adaptée sous format DVD pour présentation dans les écoles secondaires. Contactez-nous pour obtenir une copie !

 

Nanotechnologies et agroalimentaire

Quelques années plus tard, la Commission a entrepris la rédaction d'un supplément, lequel a été publié en 2012 sous le titre Enjeux éthiques des nanotechnologies dans le secteur agroalimentaire. Le choix de ce sujet a été déterminé par une demande provenant du ministère de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation du Québec (MAPAQ). Ce supplément porte exclusivement sur l'utilisation des nanotechnologies dans le secteur agroalimentaire. La pertinence de la rédaction d'un supplément découle du fait que la recherche dans ce domaine est très rapide et s'est ainsi considérablement développée en l'espace de quelques années.

Forte des nouvelles propriétés physiques, chimiques et mécaniques que peut acquérir la matière à l'échelle nanométrique, la recherche scientifique se déploie dans le développement d'applications extrêmement variées. Certaines se retrouvent déjà sur le marché, alors que d'autres sont susceptibles de s’y retrouver à plus ou moins long terme. Les champs d'exploration couvrent notamment tout le spectre de l'activité agroalimentaire. Par exemple, on cherche l'amélioration de la valeur nutritionnelle des aliments, la mise au point d'emballages intelligents, l'augmentation de l'efficacité des pesticides ou des engrais, le recours à la nanomédecine vétérinaire, etc.

Les nanotechnologies suscitent à la fois crainte et espoir, comme c'est souvent le cas pour toute nouvelle technologie. Cela est d'autant plus vrai dans le secteur agroalimentaire, car il touche à une fonction vitale pour l'être humain: se nourrir. C'est donc en tenant compte des nombreux enjeux soulevés par la recherche scientifique que la Commission s'est penchée sur les problématiques éthiques qui en découlent, dont en voici un bref aperçu : liberté de choix pour les consommateurs, partage des fruits de la recherche, impacts sur la santé publique, développement durable et préservation de la biodiversité.

Les recommandations formulées par la Commission ont notamment mené à la création du portail Internet Agri-Réseau, qui regroupe de l'information factuelle et indépendante sur plusieurs thèmes d'agroalimentaire. Il est l'oeuvre d'une collaboration entre le ministère de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation du Québec, l'Observatoire sur les nanotechnologies dans l'agroalimentaire et le Centre de référence en agriculture et agroalimentaire du Québec (CRAAQ).

Dans le cadre de ses travaux, la Commission a aussi commandé un rapport sur la réglementation des nanotechnologies dans le domaine agroalimentaire, préparé par M. Francis Lord.