Trading haute fréquence

La finance est devenue une activité hautement scientifique et technologique. Une forme de trading technoscientifique est le trading haute fréquence (THF) qui désigne la mise en œuvre automatisée, à très grande vitesse, de stratégies de trading.

Les défenseurs du THF prétendent qu’il améliore la qualité des marchés. Ses critiques soutiennent quant à eux qu’il permet de déployer des stratégies de manipulation et de tromperie, qu’il donne un avantage indu à certains opérateurs, qu’il accroît la volatilité et qu’il peut déstabiliser substantiellement les marchés. Sur le plan éthique, le THF soulève des enjeux d’équité concurrentielle et d’équité dans la distribution des coûts, des risques et des bénéfices.

Dans l’avis Enjeux éthiques liés au trading haute fréquence, la Commission de l’éthique en science et en technologie présente d’abord la nature et l’infrastructure technoscientifique du THF. Elle développe ensuite une grille comprenant des valeurs et des principes permettant de faire une analyse éthique de cette pratique. Enfin, la Commission propose une série de suggestions et de recommandations. Celles-ci concernent la recherche sur les effets du THF, les inégalités dans l’accès à l’information, les pratiques de trading trompeuses et manipulatrices, la fiabilité de la liquidité affichée, les défaillances techniques, la surenchère technologique sur les marchés ainsi que les conflits d’intérêts potentiels entre les plateformes de négociation, les investisseurs institutionnels et les firmes de THF.

Le lancement de cette publication s’est déroulé au Centre interuniversitaire de recherche en analyse des organisations (CIRANO) à Montréal.